Sous le soleil , Christiane et Aurore prennent la tête,

jusqu'aux Moulines tout va bien et

à la remontée sur Birat ,,,,,,, le déluge  façon Noé!!!!!!!

Avec vaillance, le randonneur moyen ( ou randonneuse moyenne ), capuche sur la tête et parapluie ouvert ou même en éventail

A toujours fière allure malgré la boue , les sentiers cailloutés, les branches insidieusement placées sur la trajectoire du randonneur !!!!!!

le randonneur n'a qu'une idée en tête :

Jean- François et son ravitaillement même s’il est un peu humide .

Mais que nenni : rien à l’horizon pour le moment!

Soudain clameur , notre Jean-François et son précieux chargement nous apparurent, enfin la faim et la soif vont pouvoirêtre estompées.

 

Il faut continuer !!!!!! 

 

Un nouveau départ et à nouveau la chaussure ferme et déterminée sur d'autres pistes et tout au bout la récompense suprême

les tartes que ces dames ont savamment, confectionnées et même bichonnées avec amour pour le randonneur.

La Première rando de l’année fut géantissime et humidissime.

 

Gezuh de Busserolles